Appel à la vigilance : Danger requins

Appel à la vigilance : Danger requins

Suite à la grave attaque d’un requin bouledogue, ce jour baie de l’Orphelinat à la Marina Port-du-Sud, la ville de Nouméa rappelle aux administrés qu’il convient de respecter les zones interdites à la baignade et appelle à une extrême vigilance.

Des bouledogues de la Grande Rade à Chaleix

Pour ce scientifique spécialiste des requins, la présence de bouledogues dans les marinas de Nouméa n’a rien de surprenant.
« Il faut savoir que le Grande rade, la Petite rade, la baie de la Moselle, la baie de l’Orphelinat, jusqu’à Chaleix, c’est infesté de requins bouledogues, depuis très longtemps. Et comme ils sont protégés, ils ne sont pas pêchés, et ils prolifèrent. » explique Philippe Tirard. « Au début, ils avaient l’air de se cantonner vers la Grande rade, autour des bateaux de Nouville où des pêcheurs leur donnaient à manger. Comme çà a été interdit, maintenant, est-ce qu’ils vont se nourrir ailleurs ? A mon avis, il faut éviter la baignade dans toute cette zone, de Chaleix à la Grande rade ». 

Le respect des zones d’interdiction de baignade

Quelques heures après l’attaque, la Ville de Nouméa a justement lancé par communiqué un appel à la vigilance, en demandant de respecter les zones d’interdiction de baignade – notamment dans les ports et les marinas
« Sur Nouméa, on a depuis 2018 deux arrêtés qui règlement la baignade. Un premier qui réglemente le « shark feeding » sur toute la bande littorale de la commune de Nouméa, et un second qui interdit la baignade sur toute la zone de Nouville, suite à un premier accident d’attaque de requin à Nouville l’année dernière. Ensuite, on a une interdiction générale de baignade dans les ports » confirme Romain Paireau, secrétaire général de la ville de Nouméa. « Le premier conseil de vigilance, sans tomber ni dans la panique, ni dans la psychose, c’est de respecter strictement les zones d’interdiction de baignade ».